Dégradation de la santé mentale des salariés après un an de crise sanitaire

D’après une étude réalisée par l’Institut Kantar pour la CFDT, publiée le 28 avril 2021, la majorité des salariés estime que leur santé mentale s‘est dégradée depuis le début de la crise. Les causes seraient principalement l’angoisse face à un avenir incertain, l’isolement et la diminution des interactions sociales dus aux couvre-feux et confinements successifs.

Par ailleurs, de nombreux salariés estiment que la crise a eu des répercussions sur la situation financière de leur employeur et craignent une diminution des salaires, déjà observée pour certains d’entre eux. Cependant, on peut constater que les mesures d’aides gouvernementales semblent porter leurs fruits, puisque la majorité des salariés travaille, à temps plein ou en activité partielle.

En ce qui concerne le recours au télétravail, on constate que les deux tiers des sondés se rendent exclusivement sur leur lieu de travail, une petite minorité est exclusivement en télétravail et le reste alterne entre les deux. La pratique régulière du télétravail reste toutefois réservée aux cadres.

Une courte majorité de salariés estime ne pas avoir ressenti de changement dans ses conditions de travail, à l’exception des jeunes, des cadres et des employés d’établissements recevant du public. A l’inverse, les télétravailleurs longue durée sont ceux qui se plaignent le plus de leurs conditions de travail. Cependant, il faut noter qu’une majorité de salariés considère que leur entreprise s’est montrée plutôt à la hauteur, à l’inverse des syndicats et des pouvoirs publics. Certaines entreprises ont également cherché à maintenir le dialogue social pendant la crise, en particulier les grands groupes.

 

Claire CHEVALIER, LL.M. Köln / Paris I

Avocat associé & Rechtsanwältin (Partnerin)

Chargée d’enseignement à l’Université de Strasbourg

Membre fondateur DAV Strasbourg / Gründungsmitglied DAV Straßburg

claire.chevalier@abci-avocats.com

Tél: +33 (0)3 68 00 14 10

 

www.abci-avocats.com

membre de alister AVOCATS